La polyneuropathie alcoolique. ABONNE

 

Elle est liée à une toxicité directe de l’alcool et de ses métabolites sur le tissu neurologique liée à une malabsorption vitaminique ( compétition entre vit B1 et alccol dans le tube digestif, troubles gastropancréatiques à l’origine d’une malabsorption des vitamines)

Manifestations cliniques :
Crampes nocturnes des muscles des mollets, pesanteur des jambes.
– Fourmillements distaux, picotements, anesthésie, lancées électrisantes dans les jambes.
– Sensation de froid, de brûlures dans les extrémités.
– Amyotrophie isolée des jambes avec peu de troubles sensitifs
– Une hyperhydrose est fréquente.

Traitement et pronostic :
Prévention de l’encéphalopathie de Gayet-Wernicke par injection de 250 mg de thiamine (B1) avant toute injection de glucose.
– Supplémentation par une combinaison de vitamines B pendant plusieurs semaines.
– En cas de crampes nocturnes un traitement par dérivés de la quinidine peut être utile.
– En cas de douleurs importantes cf traitement des douleurs neuropathiques.

Ces traitements permetttent une récupération en plusieurs mois.