Céphalée en coup de tonnerre

Elle nécessite des investigations poussées car elle peut révéler des pathologies graves:
– hémorragie sous-arachnoïdiennes,
– hémorragie cérébrales,
– thrombose veineuse cérébrale,
– un anévrysme cérébral non rompu,
– une dissection d’une artère cérébrale,
– une angéite cérébrale,
– une angiopathie bénigne réversible du système nerveux central,
– une apoplexie pituitaire,
– un kyste colloïde du troisième ventricule,
– une hypotension du liquide céphalo-rachidien.

C’est une céphalée sévère, de début brutal, avec un maximum atteint en moins de 1 minutes, elle dure de 1 heure à 10 jours et elles ne se reproduit pas régulièrement.

 

 

Dolor cronico