Neuropathie et insuffisance rénale MEDECIN

L’atteinte neurologique périphérique est liée à l’insuffisance rénale et non à  la dialyse.

La polyneuropathie urémique :

Sa survenue est liée à la sévérité de l’atteinte rénale et à sa durée. Le diabète est un cofacteur non négligeable (cf neuropathie diabétique).

La polyneuropathie est sensitive et motrice et atteint le plus souvent les pieds et les jambes. les premiers signes sont souvent des paresthésies (fourmillement), des sensations douloureuses, sensation d’électricité, sensation de gonflements ou de torsions des orteils.

Les crampes musculaires ne sont pas forcément en lien avec l’insuffisance rénale mais plutôt avec des troubles métaboliques.

Le syndrome des jambes sans repos est très fréquent.

L’examen retrouve des modifications neurologiques en chaussettes.

Le traitement repose sur la dialyse, la transplantation rénale, la vitamine B6 et parfois l’érythropoïétine.

Le traitement de la douleur est le même que dans les autres neuropathies.

Neuropathie localisée ou focale :

Le syndrome du canal carpien est fréquent. Un mécanisme ischémique semble probable du coté de la réalisation de la fistule artério veineuse (raccourci entre artère et veine mise en place sur l’avant bras pour la réalisation de dialyse).

Des atteintes du plexus brachiales ont été rapportés après la mise en place d’une fistule artérioveineuse. le mécanisme en est ischémique et le traitement repose sur la fermeture de la fistule artérioveineuse.

Dolor cronico